CORSEBILLETS

"De mémoire de mouche Dylan revisited"

Vendredi 15 et samedi 16 mars 2019 à 21H00
L'AGHJA,
Chemin de BIANCARELLO
20090 AJACCIO

Placement Assis Non numéroté

Exclu Web CORSE Billet


"De mémoire de mouche Dylan revisited"

http://www.aghja.com/
 

Conversation de Théo Kailer et Marc Lecarpentier journaliste puis président de l'hebdomadaire Télérama de 1978 à 2003. Président de l'association Mot-et-MOTS.

Marc : Mais finalement ce qui vous intéresse dans cette affaire, c'est le mensonge  ?

Théo : Oui "All the truth in the world adds up to one big lie" dit Dylan dans Things have changed ou plutôt non, c'est pas tellement le mensonge, c'est la chance de pouvoir inventer. Comme un acteur qui invente, s'invente mais ne ment pas, il ne triche pas, il incarne une situation imaginaire. Justement comme le personnage des Géants de la montagne de Pirandello, Cotrone qui invente sa villa et qui donne corps aux fantômes. Dès qu'il y a fantôme, paf, on est au théâtre. Je crois que ce qui m'a plu dans l'histoire de Dylan c'est cette capacité à s'inventer, à faire de sa vie une œuvre d'art, une sorte de quête existentielle favorisée chez lui par les différents opiums et rejaillir plus loin, imprévisible.

Marc : Vous l'aimez Dylan, c'est une relation de quelle nature, admirative ?

Théo : Admirative oui sûr,  ce qui m'attire c'est la  tension entre son bourbon "Heaven’s door" bientôt dans vos meilleures épiceries et "Blowin' in the wind". J'aime beaucoup ce positionnement car dans son ambiguïté il me paraît plus vrai que la vérité des petits maîtres à penser qui est devenue la norme. Je me sens perdu dans un monde de faux semblant et cette complexité me soulage.

Marc : Qui va chanter ?

Théo : Bob, enfin moi !

Marc : Avec Jean-Marie Giannelli le guitariste ?

Théo : Oui, cinq chansons, je ne suis pas chanteur, je n'ai pas l'intention de prendre des cours de chant, je ne pense pas que ce soit la bonne piste. Ce qui m'intéresse c'est de rendre la poésie et l'intensité, l'ambiance, d'entrer dans un texte, comme dans un texte de poésie. J'ai bien aimé le parlé-chanté de Depardieu sur les textes de Barbara au théâtre des Bouffes du Nord. Et puis le parlé-chanté appartient à la tradition du blues.

Marc : Ce sera en anglais ?

Théo : Il y aura les deux, le français et l'anglais où dans ce cas la traduction sera projetée...

Marc : Ce spectacle, il va ressembler à quoi ?

Théo : Le spectacle va s'inventer en répétition. La scénographie sera réduite, un grand lettrage en tube néon rose, Big Pink (du nom de la maison où Dylan avec son groupe s'est accordé quinze mois de convalescence créative après l'accident).  Il y aura de la vidéo car je veux donner à voir certains textes de chansons. La première partie se déroule au purgatoire avec un ange, la seconde dans une chambre d'hôpital et la troisième met en scène Dylan et son double.

Marc : Ce spectacle est dans la continuité de ce que vous avez fait, je pense au thème, au sens de ce que l'on propose au public, une réflexion sur un poète, sur l'ambiguïté d'un personnage, Dylan comme des tas d'autres génies est d'une grande ambiguïté...

Théo : Rimbaud par exemple qui passera de Voyelles à trafiquant... mais toujours en quête d'or. Rimbaud m'a souvent accompagné durant nos créations. D'ailleurs le lien réel Dylan/Rimbaud étant très prononcé, mon personnage, Bob, s'identifie à Dylan qui lui même s'identifie à Rimbaud. J'ai inclus dans le texte la fin de la correspondance de Rimbaud avec sa sœur lorsqu'il meurt de son cancer à l'hôpital. Très belle écriture.

Marc : En fait c'est Rimbaud qui vous plaît ?

Théo : Ce qui me plaît, c'est la perpétuation du génie à travers un autre génie. J'ai même aimé retrouver l'agressivité, le côté teigne chez les deux personnages. Encore une histoire de fantômes.

Marc : Et pourquoi pas faire un spectacle sur Rimbaud ?

Théo : Parce qu'il n'a pas de guitare.

Marc : Ça compte la musique ?

Théo : Oui c'est essentiel dans tous mes spectacles. Même dans nos lectures-spectacles, Valérie s'occupe de trouver les textes et j'apporte la musique.



Site web : http://http://www.heliosperdita.com



Vendredi 29 et Samedi 30 Mars
Théâtre : La main de Leila




Nos amis
Inscription à la newsletter
Gardez le contact avec l'équipe CorseBillets
Tous les spectacles et les nouveautés
sur votre e-mail
WMakerAgence Corail